Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/12/2009

L'histoire des lettres congolaises revue et corrigée

Dans son important ouvrage portant sur La présence belge dans les lettres congolaises, Antoine Tshitungu Kongolo dévoile d'entrée de jeu son propos et sa démarche. A l'encontre de la doxa critique qui prétend écarter toute influence belge sur la littérature congolaise, alors que la mémoire collective ne renie nullement les apports économiques et sociaux de la colonisation, l'auteur démontre l'intérêt de sortir de l'ombre l'activité littéraire dans le Congo d'avant l'indépendance.

A l'encontre de la doxa critique qui prétend écarter toute influence belge sur la littérature congolaise, alors que la mémoire collective ne renie nullement les apports économiques et sociaux de la colonisation, l'auteur démontre l'intérêt de sortir de l'ombre l'activité littéraire dans le Congo d'avant l'indépendance.

 C'est en confrontant les écrits des colonisateurs avec les littératures autochtones qu'il autorise le postulat suivant : la présence de thématiques convergentes manifeste sans aucun doute de nombreuses affinités idéologiques et scripturales, indispensables constituants de l'historicité à rétablir. Le discours mémoriel étant double, colonial et congolais, la perspective comparatiste s'est imposée. Or le corpus belge d'inspiration africaine a été marginalisé et la production congolaise sous présence belge méconnue, à l'exception d'œuvres emblématiques de la négritude ou d'une position anticolonialiste.

 Parmi les raisons de ces mises à l'écart priment la culpabilisation des anciens colonisateurs et le rejet de la colonisation par les anciens colonisés. Voici donc un éclairage nouveau sur l'écriture francophone au Congo, dont l'émergence est inséparable du phénomène colonial.

Lire l'intégralité de l’article de Jannine Paque sur www.afromedia.be

Antoine  TSHITUNGU KONGOLO, La présence belge dans les lettres congolaises, Modèles culturels et littéraires, Paris, L'Harmattan, 2008, 447 p., 39,50 euros