Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/12/2008

Auteurs invités

Nos efforts visent à faire connaître au public la littérature africaine sous toutes ses formes , à soutenir la diffusion du livre africain et à thématique africaine.
Et ainsi contribuer à une meilleure reconnaissance des écrivains, poètes, dramaturges et essayistes africains.

Lire la suite

12/11/2007

rencontre avec J. Kankwenda à l'Espace Matonge

PANAFRICA asbl, en partenariat avec le CCAEB,

 

vous propose dans le cadre des Jeudis Littéraires une rencontre avec le professeur Mbaya J. Kankwenda

 

le jeudi 15 novembre, à partir de 19 heures, à l’Espace Matonge, chaussée de Wavre, n°72

 

 

Cette rencontre qui sera suivi d’un débat a pour thème : Les intellectuels congolais en question(s).

Modérateur: Antoine Tshitungu Kongolo, écrivain

 

Qui est J. Mbaya Kankwenda ?

 

 

Ancien Economiste en Chef du PNUD pour l’Afrique, Représentant Résident du PNUD et Coordonnateur Résident des Nations Unies dans plusieurs pays africains, et Adjoint au Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour la Région des Grands Lacs.

 

Aperçu bibliographique :

 

1. «Les intellectuels congolais face à leurs responsabilités devant la Nation », ICREDES, Kinshasa-Montreal-Washington, 2007, 426 pages

 

Une réflexion sur la capacité des intellectuels congolais d’assumer leur rôle dans la construction de la nation, leur responsabilité dans la situation et le devenir du pays, et la dynamique de leurs relations avec la société congolaise, tout en étant surtout une vigoureuse interpellation des intellectuels du peuple pour qu’ils se « réveillent » et relèvent les défis auxquels le pays fait face. (N.B. : résumé du directeur de la publication)

 

2. « L’Economie Politique de la Prédation au Congo-Kinshasa : des origines à nos jours », ICREDES, Kinshasa-Montreal-Washington, 2005, 438 pages

 

 

Une analyse des modes de gouvernance de prédation institutionnalisée – prédatocratie – qui à chaque période historique, sont en fait des systèmes, qui articulent le politique militarisé, l’économique et le socio-culturel, et se basent notamment sur des alliances spécifiques internes et externes, et sur la logique du fusil et de l’argent par opposition à la logique du peuple et du développement du pays. (N.B. : résumé de l’auteur).