Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/11/2010

De l'Himalaya à Matonge

INVITATION VERNISSAGE
 
Exposition « De l’Himalaya à Matonge »

 

Le journal Matongazet met à l’honneur,

du 2 au 5 décembre 2010,

les communautés asiatiques du quartier Matonge

et vous invite à découvrir

les expositions consacrées au Cachemire et au Bangladesh.

 

La soirée du jeudi 2 décembre sera tout particulièrement dédiée au Cachemire et vous êtes cordialement invités au vernissage qui se tiendra à partir de 17 heures.

 

Soirée organisée avec le soutien de Kashmir Council EU

Les Zakouskis sont offerts par le restaurant indo-pakistanais SHEZAN

 

Exposition : « de l’Himalaya à Matonge »

Galerie porte du Sud

Chaussée de Wavre, 216

1050   Bruxelles

12/11/2010

LIGABLO

Exposition LIGABLO

Cette grande vitrine ouvrira ses portes le 18 novembre prochain dans la capitale belge, Bruxelles. Une exposition multidisciplinaire qui va proposer au grand public de se plonger au plein cœur de la vitalité créatrice et la force identitaire du peuple congolais. 59jours durant, c’est-à-dire du 18 novembre 2010 au 15 janvier 2011 la ville de Bruxelles vibrera au rythmes de cette rencontre culturelles des artistes congolais. Cet évent entre dans le cadre du 50e anniversaire des indépendances africaines. Ce mot « Ligablo », est un terme tiré du jargon kinois (les habitants de la ville de Kinshasa) qui signifie une petite boutique de ravitaillement qu’on trouve presque à tous les coins des rues dans des communes périphériques. Organisé par la Coopération par l’Education et la Culture (Cec), en partenariat avec la Bibliothèque Royale de Belgique, expo Ligablo met en scène les images et les objets qui ont marqué l’esprit et l’imaginaire congolais de 1960 à nos jours.

Une valise de francs Zaïrois, des boîtes de lait en poudre Nido, le sabre du Roi Baudouin... Une sélection d’objets emblématiques, insolites, quotidiens ou historiques mais aussi des photos, installations vidéo, textes et autres créations seront présentés selon une scénographie originale inspirée des boutiques sur table qui surabondent le coin des rues de Kinshasa et du reste du Congo : les Ligablos. Concernant les artistes de scénographie, photographie, plasticien, design et graphisme qui seront en exergue, plusieurs grands noms congolais y seront, à l’occurrence ; Colin Delfosse, Aimé Mpané, Louis Kakudji, Sarah Vanagt,… Au sujet des ouvrages qui retracent l’histoire du Congo, la source signale que des auteurs comme Valentin-Yves Mudimbe, Balufu Bakupa Kanyinda, Jean Bofane, Yoka Lye Mudaba, Elikia M’Bokolo, Muepu Muamba, Antoine Tshitungu Kongol,… s’occuperont de la partie écriture de l’exposition Ligablo.

Dans ce même ordre d’idée, l’intention est de privilégier l’expérience, le contact et l’interpellation du public afin de déclencher une évocation vivante et forte de l’univers populaire congolais. Et l’expo entend apporter un éclairage particulier sur cette commémoration du 50ans du Congo, loin d’une reconstitution chronologique de l’histoire, et une vision principalement congolaise nourrie du dynamisme et de la créativité du peuple congolais. Au delà de l’exposition, Cec propose aussi une série de rencontres et de tables rondes sur la rumba et la littérature congolaise comme lieu privilégié d’expression d’un imaginaire urbain. Conçu comme un espace d’expression mis à disposition de différents intervenants - intellectuels de tous horizons, écrivains, philosophes et artistes…

Onassis Mutombo (copyright Groupe l'Avenir)

09/11/2010

Antoine Tshitungu dans spirit Magazine

Talking Turkey

N.B.: Article de Renée Cordes paru dans la dernière livraison de bspirit Magazine ( édité par Brussels Airlines)

Antoine Tshitungu Kongolo
This award-winning writer, 53, hails from the DRC and now lives in Belgium

“I was born in Lubumbashi, which is the second-largest city in the Democratic Republic of the Congo, and came to Belgium nearly 20 years ago. There are a lot of Catholics in the DRC, so St Nicholas Day (6 December) and Christmas are very important family celebrations. The traditional Christmas meal is chicken, prepared any number of ways and accompanied by white rice and vegetables. Even bigger than Christmas, however, is St Sylvester on 31 December. Those who have the means usually get a goat for the holiday meal, while parents buy their children new clothes to wear into the new year.

“Here in Brussels, people tend to spend Christmas at home. On New Year’s Eve I usually dine out with friends in my neighbourhood, the Matongé African district. We all come from different countries, but we have a common bond. I also like strolling through the Grand’Place and the Christmas market, and always enjoy a Belgian beer (my preferred brew is Jupiler) – plus some Belgian chocolate on occasion.”

As told to Renée Cordes

Article de Renée Cordes paru dans la dernière livraison de bspirit Magazine ( édité par Brussels Airlines)

Traduction française:

Histoire de dinde

Nous avons rencontré trois Africains qui s’apprêtent à passer la période des fêtes de fin d’année en Europe, à la découverte de ce qu’ils vont apprécier – et regretter – le plus

Antoine Tshitungu Kongolo
Cet écrivain de 53 ans, récompensé par plusieurs prix, est originaire de RDC et vit aujourd’hui en Belgique

« Je suis né à Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo, et suis arrivé en Belgique il y a près de 20 ans.

« Il y a beaucoup de catholiques en RDC, la Saint-Nicolas (le 6 décembre) et Noël sont donc l’occasion de fêtes familiales très importantes. Le repas traditionnel de Noël est le poulet, préparé de mille façons et accompagné de riz blanc et de légumes. La Saint-Sylvestre toutefois, le 31 décembre, est encore plus célébrée que Noël. Ceux qui en ont les moyens achètent une chèvre pour le repas de fête, et les parents achètent à leurs enfants de nouveaux vêtements, qu’ils porteront pour la nouvelle année.

« Ici à Bruxelles, les gens ont tendance à fêter Noël à la maison. Pour le réveillon de Nouvel An, j’ai l’habitude de dîner au restaurant avec des amis dans mon quartier, l’africain Matongé. Nous venons tous de pays différents, mais nous nous sentons proches. J’aime aussi me balader du côté de la Grand-Place et du marché de Noël, où nous dégustons toujours une bière belge (ma favorite est la Jupiler) – et aussi, à l’occasion, un peu de chocolat belge. »

Une interview de Renée Cordes