Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

bruxelles - Page 3

  • Jean Bofane à l'Espace Matonge à Ixelles

    Communiqué

    Dans le cadre des Jeudis Littéraires, Le Carrefour a.s.b.l. et Panafrica a.s.b.l.
    accueillent l’écrivain Jean Bofane, à l’occasion de la parution de son premier
    roman, intitulé « Mathématiques congolaises »,aux éditions Actes Sud.

    Jean Bofane s’entretiendra avec Antoine Tshitungu Kongolo. Le débat
    avec le public sera suivi de la séance de dédicaces.
    Un verre de l’amitié vous sera offert à l’issue de la soirée.

    La rencontre aura lieu le jeudi 8 mai 2008,à 19 heures, à l’Espace Matonge
    sis 78 chaussée de Wavre à 1050, Ixelles.

    Pour les organisateurs

    Antoine Tshitungu Kongolo

    Pour tout contact : +32 (0)2.611.84.31 ; +32(0)484.987.760
    Courriel :citeafricaine@hotmail.com; tshitungukongolo@yahoo.fr

  • Inauguration de la sculpture de Freddy Tsimba

    Date
    29 septembre
    de 15h00 à 18h00

    Lieu
    Angle de la chaussée de Wavre et la rue Longue vie
     1050 Ixelles

    Africalia et la Commune d'Ixelles vous invitent à 

    l'Inauguration de la sculpture «Au-delà de l’espoir» de Freddy Tsimba 
    Première œuvre d’art contemporaine congolaise installée sur l’espace public en Belgique ! 
    Nous avons le plaisir de vous inviter ce samedi 29 septembre 07 à 15h00 au dévoilement de la sculpture de Freddy Tsimba à l’angle de la rue Longue-Vie et la chaussée de Wavre en présence de l’artiste, des représentants de la Commune d’Ixelles et d’Africalia. 

    15h00 Accueil par la Fanfare La Confiance (RDC)
    15h30 Inauguration et découverte de l’oeuvre
    16h00 Verre de l’amitié avec Percussions, Capoiera et
              fresque musicale (organisé par l’Espace Matonge)
    18h00 Rencontre: "Pourquoi cette sculpture à
              Matonge?" 
    animée par Antoine Tshitungu à l'Espace
              Matonge (organisée par l'asbl Panafrica)

    Ce projet initié par Africalia et soutenu par l’Echevinat des Jumelages d’Ixelles s’inscrit dans le cadre de la coopération culturelle comme outil du développement humain durable.
    Freddy Tsimba est né à Kalamu, commune kinoise récemment jumelée avec Ixelles. Son œuvre porte en elle des signes de refus et de contestation, elle est un cri de douleur et d’espoir. La matière première utilisée est constituée de douilles d'armes de guerre ramassées par l’artiste sur les champs de bataille. C’est dire si, au-delà de l’espoir et de l’esthétique de l’objet, l’histoire de ces bouts de métal reconstruits par un artiste congolais révèle un message de paix. Pour Africalia, le fait de voir installer une œuvre contemporaine originaire d’Afrique dans la capitale de l’Europe est une manifestation symbolique de de son action comme vecteur de développement durable au Sud comme… Au Nord.

     

  • Rencontre littéraire des éditions Mabiki

     

    Rencontre littéraire des éditions Mabiki

    Le Sa 06/10 de 16 à 20h à Wavre

    Les éditions Mabiki organisent une rencontre littéraire avec les auteurs congolais qu’elles éditent. J.-M. Murairi, Thomas Muan'Ambuta et Vincent Lombume qui viennent du Congo, et Bienvenu Sene Mongaba et Antoine Tshitungu, qui vivent en Europe. Seront aussi présents Kojélé Makani et Andrazzi Mbala, dessinateurs de BD, et Pie Tshibanda (sous réserve).

    Programme :

    • De 16 à 18h : séances de dédicaces et dialogues informels avec les auteurs
    • De 18 à 20h : entretien des auteurs avec le public autour du thème " La vie congolaise au jour le jour"

    Renseignements pratiques :

    Hall sportif AS Beauchamp au Village Expo de Limal (Wavre)
    Autoroute E411, sortie 5 (Rixensart Bierges)
    Train : gare de Rixensart puis bus TEC arrêt Q8.

    Contact :

    Bienvenu Sene Mongaba
    Tél. : 0495 48 97 50
    editionsmabiki@yahoo.fr
    www.mabiki.centerall.com

     Antoine Tshitungu Kongolo en quelques mots:
     Docteur ès Lettres de l'Université de Lille III, Antoine Tshitungu Kongolo, essayiste, nouvelliste, romancier et poète, est lauréat de plusieurs prix littéraires internationaux.
    Le prix Nemis( Pablo Neruda -Gabriella Mistral) du Chili pour l'Afrique Noire francophone lui fut attribué en 1985(ex-aequo avec André Yoka Lye Mudaba) pour sa nouvelle "L'Albinos".Il obtint le premier prix Nemis en 1986 pour "Interdit aux pauvres", nouvelle.
    C'est un nouvelliste chevronné, doublé d'un observateur sagace dont les récits, marqués au coin par la dérision, nous font découvrir , au fil des pages, des scènes du quotidien, sous des angles inattendus.
    Dans Kimpalanda ou Le lac sulfurique, à paraître le 6 octobre 2007 aux Editions Mabiki, il a réuni quatre de ses nouvelles.
    La nouvelle éponyme décrit le sort peu enviable réservé aux partisans de Lumumba, après l'assassinat du premier ministre congolais.En raison de sa stupéfiante ressemblance avec P.-E. Lumumba, le père du narrateur de ce récit est jeté dans la triste geôle de Kimpalanda sans autre forme de procès.
    "Le sacrifice" décrit avec une implacable justesse la descente aux enfers des employés de la Compagnie de chemin de fer menacés de licenciement.Afin d'échapper à ce dégraissage qui s'annonce sélectif, un cheminot convaincu d'avoir trouvé la parade suprême se voit pris à son propre piège.Ce texte a été adapté en bande dessiné par Pie Tshibanda W.B. et Senga Kibwanga et publié par Vincent Engel dans le cadre de "L'Année Nouvelle".
    Par ailleurs, le conteur Maurice Boyikasse Bua Fuomo en a tiré une adaptation radiophonique, réalisée dans les studios de la RTBF avec le concours de Ronald Theunen, laquelle fut primée par Radio France internationale qui en a assuré la diffusion dans l'ensemble de l'espace francophone(e.a Belgique,Québec, Suisse, Afrique noire etc.)grâce à 22 radios partenaires.
    "A Suivre" évoque les visages torturés du quotidien en Afrique centrale, à l'heure de massacres, pogroms, et autres  exils intérieurs.
    Quant à "Métro", c'est une plongée dans le microcosme du métro bruxellois.Une refugiée ne parlant ni français ni néerlandais, de surcroît analphabète affronte les sarcasmes d'une matrone.
    Avec courage, un passager prend fait et cause pour elle.La scène finale se déroule face à la fresque de Chéri Samba à la porte de Namur.
    Ces quatre nouvelles peuvent se lire, encore qu'il ne faille pas s'en tenir à ce qui est le plus explicite, comme autant de portraits du quotidien avec ses facettes sombres et lumineuses.