Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/10/2010

La poésie congolaise à l'honneur à Namur

"La poésie congolaise d'aujourd'hui"

Dans le cadre de l'Automne africain organisé à Namur par l'asbl Carrefour des Cultures et du 50e anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo, la Maison de la Poésie et de la Langue française et la Revue électronique de poésie Sources vous proposent de découvrir un choix de poèmes totalement inédits.

L'écrivain Antoine TSHITUNGU KONGOLO a rassemblé des textes de douze poètes congolais d'aujourd'hui qui seront lus par l'Atelier poétique de Wallonie.

De Tshitungu Kongolo lui-même à Marie-Louise Bibish Mumbu en passant par Joëlle Sambi Nzeba ou encore Thomas Mussenge, vous découvrirez des textes d'une grande qualité poétique et d'une totale adéquation à la fois aux réalités contemporaines et aux filiations émanant d'un art ancestral de la parole.

Pius Ngandu Nkashama a tracé ces mots lumineux :
L’écriture m’apparut, entre mes doigts brisés et mal cicatrisés, comme une mystique qu’aucune puissance au monde ne saurait plus jamais m’interdire. Si j’avais à vaincre les hommes, je ne pourrais plus le faire que par l’écriture. (...)
C’est sans aucun doute à cette volonté qu’il faut attribuer ce "goût de la parole" si caractéristique, d’après V.Y. Mudimbe, de la démarche du poète congolais. Lequel se veut pyromane, diseur de vérités interdites, détenteurs de mots qui guérissent… mais jamais un simple faiseur !

Antoine Tshitungu Kongolo

Commentaires

Bonjour et merci pour votre article pourriez-vous me dire de quel ouvrage est extrait cette phrase lumineuse de Pius Ngandu Nkashama? merci beaucoup

Écrit par : Sarah | 25/10/2010

Bonsoir Professeur

Touchée et concernée par cette belle littérature qui est la poésie,j'aimerai pouvoir me procurer le livre où vous avez réunis 14 beaux poèmes de la poésie congolaise. Vous connaissant je pense que ce doit être des textes qui chantent notre terre, son peuple.

Merci à vous

Écrit par : Emilie-Flore Faignond | 25/10/2010

Sous la voûte céleste, les étoiles paraissent innombrables. Elles le sont réellement. Mais toutes ne sont pas pareillement brillantes, ni également visibles.

Sur la toile, les sites Internet se comptent désormais par millions; et leur nombre va sans cesse croissant. Mais tous ne sont pas pareillement lisibles, ni parfaitement visibles ni, surtout, également intéressants.

Comme un nouvel astre ayant vu le jour dans le firmament, un nouveau site Internet a été mis en ligne, sur le web, ce vendredi 10 décembre 2010; un site consacré au Congo principalement et à l’Afrique. Il suffira, pour l'identifier au milieu de l'extraordinaire foisonnement et du bruissement assourdissant des millions d'autres blogs qui peuplent l'univers virtuel de l'Internet, de se connecter sur:

http://www.bokomba.com/

C'est un peu comme un nouveau fil de soie, sécrété par une araignée "écorchée vive", qui vient s'enrouler autour des autres, pour densifier la toile où de millions d'arachnides, de toutes les races, de toutes les sensibilités mais aussi de "tout poil", accourus des quatre points cardinaux l'ont précédé et sur laquelle, désormais, ils écrivent, différente de celle des médias estampillés, une autre actualité de l'humanité du 3e millénaire.

Pour le reste, notamment pour la lisibilié et la visibilité du nouveau site; mais aussi pour l'intérêt éventuel des informations et l'originalité espérée des idées qu'il offrira; ainsi que pour la pertinence supposée des débats qu'il abritera et dont les échos pourraient engendrer des vibrations susceptibles de se répercuter à travers toute la toile; je vous en laisse seuls juges. A condition de souffrir qu'en cas de rigueur excessive de votre part, de libération sans condition et même de complaisance imméritée à l'égard du nouveau blog, vous acceptiez que, de temps en temps, je fasse appel de votre sentence.

Bonne visite à toutes et à tous,


BOKOMBA Kassa-Kassa

Écrit par : BOKOMBA Kassa-Kassa | 05/01/2011

Comment vas-tu Antoine? Te souviens-tu de moi, j'étais l'ami et voisin de Nzema, à la tulipe.... Thomas Cock, né à Kinshasa... nous avons eu quelques fois l'occasion de tergiverser et même d'échanger des textes... Je te souhaite beaucoup de succès dans ta prochaine conférence qui m'a permis de te retrouver sur la toile...
Par ailleurs, je t'invite à venir sur mon blog, lire mes dernières nouvelles...
Bien à toi
Thomas Cock
prosperecock.wordpress.com

Écrit par : Cock Thomas | 11/01/2011

Les commentaires sont fermés.