Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/04/2009

Dualité

« Le Blanc se réserve une place de choix dans la pyramide sociale et jouit en conséquence des avantages qui y sont liés. Le Noir se voit assigné des rôles auxiliaires .Un certain type d’enseignement l’y prépare. L’ensemble de l’espace social se plie à une telle exigence et débouche sur l’instauration d’une implacable séparation entre quartiers blancs et cités noires. La marque de la dualité est partout. Dans la prohibition des mariages mixtes , dans la coexistence de deux systèmes d’enseignements , dans la division du travail, la fixation des salaires, etc. »

Antoine Tshitungu Kongolo, "Aux pays du Fleuve et des Grands Lacs.Chos et rencontres des cultures", A.M.L., 2000

Antagonismes: hier et aujourd'hui

«  Les antagonismes de jadis et ceux inhérents aux sociétés d’aujourd’hui se télescopent.C’est en quoi ils devraient faire réfléchir au poids de l’héritage colonial et notamment aux mythes fondateurs de l’ethnisme d’aujourd’hui qui génère génocides et pogroms. Idem de la nécessité de véritables reconversions idéologique. »

Antoine Tshitungu Kongolo, « Aux pays du fleuve et des grands lacs.Chocs et rencontres de cultures », Bruxelles, Archives et musée de la Littérature, 2000



06/04/2009

Toponymes

« La dimension spatiale égrène à sa manière les traces de conquêtes au niveau des noms dont les Européens affublent les différents lieux qu’ils imprègnent de leur présence , notamment les villes. L’essaimage des toponymes d’inspiration européenne dit avant tout la gloire des conquérants et de leurs comparses : Stanleyville, Léopoldville, Coquilathville, Banningville, etc. Autant de renvois à des figures tutélaires, autant de jalons dans le quadrillage de l’espace congolais. Leur litanie se prête de bonne grâce à la monotonie. »

Antoine Tshitungu Kongolo, Aux pays du fleuve et des grands Lacs, AML, 2000